Radiographie Conventionnelle

Rayons X

A l’instar de la lumière et des ondes radio, les rayons X sont une forme de rayonnement électromagnétique. Ils sont le résultat du bombardement d’une cible métallique par des électrons propulsés à grande vitesse. Cette opération se passe dans un tube sous vide grâce à l’échauffement d’un filament métallique à très haute température. Le tube est gainé de plomb, excepté une ouverture réglable à l’aide de diaphragmes d’où sort le faisceau de rayons X utile à la formation de l’image.

Contrairement aux rayons lumineux, les rayons X peuvent traverser le corps, ce qui permet au technicien en radiologie médicale (TRM) de réaliser des images des structures internes.

Une cassette est placée après le patient pour récupérer le faisceau de rayons X qui a été atténué. La quantité de rayons X qui arrive à la cassette dépendra des tissus traversés. L’image obtenue est une superposition des structures traversées par le rayonnement et c’est pour cette raison qu’il est souvent nécessaire de faire deux positions différentes lors d’un examen.

Notre centre d’imagerie médicale dispose d’une salle de radiologie numérique avec plaques au phosphore. Ces écrans sont lus à l’aide d’un appareil spécial qui restitue les images sous forme numérique. Ces images peuvent être facilement stockées sur CD.

Examen

Il vous faudra retirer tout objet métallique qui se projette sur la partie à examiner. Vous serez ensuite positionné contre une plaque debout, assis ou couché selon la radiographie à effectuer. Il ne faudra pas bouger ou parfois inspirer ou expirer, le temps de la prise d’image qui est de quelques secondes.

La durée de l’examen dépend du nombre de clichés à réaliser mais en principe entre 15 et 30 minutes.

Préparation

En principe aucune préparation n’est requise pour cet examen.
S’il y a possibilité d’une grossesse le signaler lors de la prise de rendez-vous ou au plus tard lors de la prise en charge par le personnel médical !!!


En plus des examens standards de radiologie, nous disposons également de la scopie qui permet la réalisation des examens spéciaux tels que :

Ces examens spéciaux nécessitent une attention particulière à la préparation pour l’obtention d’une qualité d’image optimale.

Arthrographie

Sur une radiographie standard, les muscles, les tendons, les ligaments, les ménisques ou les cartilages ne peuvent pas être analysés finement car toutes ces structures sont pratiquement totalement radiotransparentes.

L’arthrographie est un examen radiologique consistant à introduire un produit de contraste à l’intérieur de l’articulation afin de démontrer l’intégrité ou la présence de lésions de structures intra-articulaires comme les cartilages, les ligaments, etc.

Cette technique utilise les rayons X et des produits de contraste qui peuvent être à base d’iode et/ou à base de gadolinium. Les articulations les plus fréquemment examinées sont l’épaule, le poignet, le genou, la hanche et la cheville.

Préparation

Il n’y a pas de préparation particulière, le patient ne doit pas être sous anticoagulant lors de l’examen. Si c’est le cas, il faut en discuter au préalable avec son médecin traitant.


Transit baryté

Le transit est l’exploration du tube digestif haut (œsophage, estomac, duodénum, intestin grêle) par un produit de contraste radio-opaque absorbé par voie orale. Des radiographies sont prises durant l’examen. Les lésions situées à l’intérieur du tube digestif ne peuvent pas être démontrées par une radiographie simple. La surface interne du tube digestif est donc moulée par du produit de contraste opaque aux rayons X. Pour arriver à ce but, le radiologue emploie un mélange d’air et de baryum. Des simples radiographies permettront de fixer ces images et de dresser une cartographie des lésions du tube digestif haut.

Préparation

La présence de nourriture ou de liquide dans l’estomac ou l’intestin grêle rendra difficile la visualisation de la muqueuse du tube digestif. Dès lors, n’importe quelle lésion peut être manquée. La veille de l’examen, il faudra suivre un régime sans résidu (pas de fruits, ni légumes ou salades, riz, charcuterie et confiture) et plus aucune nourriture ne devra être absorbée depuis 21h.

Le jour de l’examen, les médicaments habituels importants doivent être pris tôt le matin avec le strict minimum d’eau. En raison du jeûne, les diabétiques insulinotraités doivent contacter leur médecin pour adapter leur traitement.


Lavement baryté

Le lavement avec produit de contraste est un examen radiologique du gros intestin. Le produit de contraste radio-opaque est introduit par le rectum et des radiographies sont prises durant l’examen.

Préparation

A jeun depuis la veille à 21h, suivre un régime sans résidu.


Urographie intraveineuse (UIV)

Sur une radiographie de l’abdomen, seules les silhouettes des deux reins et de la vessie sont visibles. Les voies urinaires excrétrices ne sont pas visualisées non plus car les uretères se confondent dans la masse des tissus mous.

Comme l’urine est radiotransparente, il faut injecter un produit de contraste iodé par la veine pour visualiser l’arbre urinaire. L’élimination du contraste par les reins va permettre d’opacifier la totalité des voies urinaires excrétrices et la vessie. L’urographie intraveineuse consiste donc simplement en de multiples radiographies standards réalisées lors de l’opacification des systèmes pyélocaliciels des deux reins et des uretères après injection de contraste.

Préparation

A jeun quatre heures avant l’examen.


Défécographie

La défécographie est un examen d’imagerie qui permet l’exploration de la statique et de la dynamique rectales. Elle est indiquée chez les patients qui souffrent de troubles de la défécation, notamment d’une incontinence fécale ou d’une constipation.

Le TRM introduit un produit opaque aux rayons X dans l’anus du patient. Ensuite, le patient doit s’asseoir sur des toilettes spéciales et déféquer normalement. Les images capturées pendant l’effort permettent d’analyser tous les mécanismes de la défécation et d’identifier les anomalies.

Cet examen ne nécessite pas de préparation.

Bon à savoir

Conseils avant votre examen
  • S'il est possible que vous soyez enceinte, merci de nous l'indiquer.
  • Certains examens nécessitent d'être à jeun, veuillez consulter les indication de préparation.